Questo sito usa cookie per fornirti un'esperienza migliore. Proseguendo la navigazione accetti l'utilizzo dei cookie da parte nostra OK

25 novembre - Journée internationale pour l'élimination de la violence à l'égard des femmes

Data:

28/11/2018


25 novembre - Journée internationale pour l'élimination de la violence à l'égard des femmes

À l'occasion de la Journée internationale pour l'élimination de la violence à l'égard des femmes, l'Italie réaffirme sa ferme détermination à promouvoir l'égalité des sexes et à lutter contre toutes les formes de discrimination et de violence à l'égard des femmes parmi les thèmes prioritaires, compte tenu également de son mandat de trois ans au sein du Conseil des droits de l'homme des Nations Unies, qui débutera le 1er janvier 2019.

Comme chaque année, la Farnesina adhère à la campagne de sensibilisation UN Women intitulée "Orange the World", qui apparaîtra sur les médias sociaux avec le "hashtag" #HearMeToo, afin d'attirer l'attention sur les témoignages des militantes et leurs histoires, visant à prévenir toute forme de violence à l'égard des femmes.

Comme les années précédentes, la couleur orange sera le fil conducteur qui unira les initiatives et les événements réalisés dans le cadre de la campagne. Pour la première fois, le Palais de la Farnesina sera également illuminé en orange le dimanche 25 novembre au soir.

L'ensemble du réseau diplomatique-consulaire italien partagera l'initiative "Orange the world", sur ses propres sites Web et réseaux sociaux, dans la période allant du 25 novembre au 10 décembre, Journée internationale des Droits de l'homme.

L'Italie est activement engagée dans la promotion de l'égalité des sexes et des droits des femmes, tant au niveau diplomatique que dans le cadre de la coopération au développement. Récemment, grâce également à la contribution active de l'Italie, la Troisième Commission de l'Assemblée générale des Nations Unies (chargée des droits de l'homme et des questions sociales et humanitaires) a adopté d'importantes résolutions sur les droits des femmes et notamment sur la lutte contre la violence à leur égard.

La promotion de l'égalité des sexes et de l'autonomisation des femmes reste une priorité transversale de tous les projets de coopération, en plus des initiatives spécifiques consacrées aux femmes, aux filles et aux mineurs, conformément à l'objectif de développement durable SDG 5 de l'Agenda 2030. Cette année, l'Italie a également renforcé sa collaboration avec les agences des Nations Unies s'occupant de questions liées à l'égalité des sexes, en premier lieu UN Woman et UNFPA.

Toujours dans le cadre du "Plan stratégique national sur la violence des hommes à l’égard des femmes 2017-2020", approuvé en novembre dernier conformément à la "Convention d'Istanbul" (Convention du Conseil de l'Europe sur la prévention et la lutte contre la violence à l'égard des femmes et la violence domestique), l'Italie s'est engagée dans des projets d'autonomisation des femmes et dans des programmes de lutte contre toutes les formes de violence à l'égard des femmes et des filles, notamment en ce qui concerne des pratiques inacceptables telles que les mutilations génitales féminines et les mariages précoces et forcés.

L’Italie soutient également les initiatives internationales de prévention de la violence sexuelle et sexiste dans les situations de conflit et d’urgence, y compris le « Call to Action on Protection from Gender-Based Violence in Emergencies ». Notre Pays participe depuis longtemps à la promotion d'une politique de tolérance zéro contre les abus et l'exploitation sexuelle commis par le personnel militaire et civil impliqué dans les missions de maintien de la paix des Nations Unies.

La promotion du rôle des femmes dans les processus de médiation et de prévention des conflits, auxquels l’Italie est au premier plan, en particulier avec le « Réseau des femmes médiateurs de la Méditerranée », est également fondamentale.

L’Italie figure également parmi les Pays les plus engagés dans la prévention et la lutte contre l’exploitation, les abus et le harcèlement sexuel dans le secteur de l’aide humanitaire, comme indiqué dans la déclaration ministérielle du G7 de Whistler, dans le "Circle of Leadership" du Secrétaire Général des Nations Unies, et en respectant les engagements annoncés lors du "Sommet pour la Sauvegarde" tenu à Londres le 18 octobre.


592